Stats 2019-03 : Drill Baby Drill (pétrole)

Stats 2019-03 : Drill Baby Drill (pétrole)

Vous savez que les américains sont des producteurs de pétrole. Mais là ou la nouvelle est intéressante, c’est que maintenant ils extraient plus de pétrole qu’ils n’en consomment.
Quel impact sur l’immobilier ?
Je vous ai trouvé un article en français qui fait une revue mondiale de la situation : Energies, Economie Pétrole de Laurent Horvath

Alors, allez-vous investir dans la région du Bakkeen ou au Texas

Certains ont mordu la poussière au Bakkeen en achetant aveuglément. Mais avec ses données, peut-être que le Texas est beaucoup moins risqué. Faites vos devoirs et évaluer vos risques. Il semblerait que d’ici les 10 prochaines années, vous pouvez dormir sur vos 2 oreilles.

Un extrait :
Selon Bank of America et Merill Lynch, le pic de la demande (demand peak) pourrait être atteint en 2030. D’ici à 2024, la hausse de la demande freinerait à 0.6 million de barils par jour (b/j), (1,2 million pour 2019). Comme l’économie mondiale est strictement corrélée à la quantité de pétrole consommée, il n’est pas impensable d’assister à un pic de la croissance.
A l’opposé de cette prévision, BP pense que la demande pétrolière sera résiliente durant les 20 prochaines années, même avec l’adoption des accords sur le Climat de Paris et l’arrivée des énergies renouvelables.
Cette année, la production pétrolière en eau très profonde va atteindre un record de 10,3 millions b/j, grâce à de nouveaux gisements du Brésil, du Golfe du Mexique, de l’Angola, de la Norvège et du Nigeria.

Source : www.2000watts.org