News 2020-03 : Le marché immobilier américain va-t-il bientôt s’effondrer ?

News 2020-03 : Le marché immobilier américain va-t-il bientôt s’effondrer ?

Un nouveau rapport du Wall Street Journal place les probabilité d’une récession à leur plus haut niveau en 7 ans, à 25%. Auparavant, les économistes prévoyaient que 2020 serait l’année de l’effondrement.

Il y a ceux qui reçoivent tous les projecteurs avec leurs perspectives négatives persistantes – leurs publications fréquentes de ralentissements et de récessions se sont tout simplement trompées trop de fois. Cependant, comme vous le lirez ci-dessous, certains facteurs importants pourraient menacer le marché du logement. Est-ce que les prix des maisons baissent en ce moment ?

Des villes comme Austin, Dallas, Houston, Los Angeles, San Diego, Los Angeles et Miami sont en danger. La chute du prix du pétrole met en péril l’ensemble de l’État du Texas et l’industrie touristique de la Floride est en train d’être anéantie. Si les gens ne conduisent pas ou ne volent pas, et que c’est le printemps, les bas prix de l’énergie ne sont pas vraiment un coup de pouce économique.

NDLR : Les bonnes affaires arrivent ! Formez vous 🙂

La durée du virus Covid-19 est effrayante

Le SRAS est passé rapidement mais a traîné pendant de nombreuses années (2002 à 2004). La grippe espagnole a été dévastatrice et a duré de nombreuses années également (1918 à 1920). La population développe lentement son immunité.

Tout comme le krach boursier européen, asiatique et américain provoqué par un événement imprévu aléatoire, le marché immobilier peut également s’effondrer. L’arrêt économique par le virus pourrait se poursuivre. On parle même d’un retour et nous n’avons pas terminé le premier combat.

Facteurs majeurs pour un crash du marché immobilier américain :

  • Blocage des démocrates sur les politiques et les mesures de relance
  • Destitution du président Trump
  • Prix des maisons arrivés à leur pic
  • Bourse arrivée à son pic
  • Poussée persistante pour augmenter les taux d’intérêt
  • La Fed relève ses taux d’intérêt trop rapidement au 2ème semestre 2020 et vu la taille des prêts, une hausse de 2% créerait des défauts de paiement et des paniques
  • L’échec économique mondial affecte l’économie américaine
  • Effondrement des bulles immobilières à NY, Boston, Los Angeles, San Jose et San Francisco
  • Trump perd ses élections en 2020
  • Le rêve «America First» s’éteint, suivi d’une baisse spectaculaire des achats de produits chinois
  • La dette chinoise augmente, l’exportation dépend du renversement de l’économie
  • L’ingérence de la politique démocrate cause effectivement des problèmes économiques
  • La baisse des permis de construction de logements unifamiliaux
  • Les propriétaires ont peur et commencent à vider des maisons et des condos hors de prix
  • Défaut de paiement d’un prêt étudiant et d’une dette personnelle
  • Mise de fonds à la maison simplement hors de portée pour la plupart des acheteurs
  • Fin des allégements fiscaux à l’investissement
  • Les dépenses de relance cessent
  • La courbe des taux s’inverse à nouveau, effrayant ainsi la communauté financière

NDLR : Cela vous donne une idée des critères à valider avant une acquisition.

Cependant, si les Démocrates remportent les élections de 2020 et renvoyent des emplois en Chine, de grandes quantités de capitaux d’investissement fuiraient les États-Unis. La perte d’emplois, les défauts de paiement et le manque de prêts feraient en effet partie d’un krach épique du marché du logement et du krach boursier.

NDLR : Cela n’engage que l’auteur

Top 10 des villes les plus susceptibles de connaître un crash immobilier :

D’après un rapport publié sur AOL.com, voici les dix premières villes américaines les plus susceptibles de subir un crash:

  1. Portland, Oregon
  2. Charleston, SC
  3. Buffalo, NY
  4. Fresno, CA
  5. Los Angeles, CA
  6. Dallas, TX
  7. Salt Lake City, UT
  8. Austin, TX
  9. San Jose, CA
  10. San Francisco, CA

Source : US Housing Market Crash 2020